Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 08:30

Bon Matin à tous,

Cela fait quelques mois que j'ai disparu de la toile. Il m'a fallu pas mal de temps pour me résoudre à revenir ici. J'en suis désolée. Depuis le mois de Novembre 2015, ma vie a bien basculée.

 

Je ne suis pas parisienne... mais quand même un peu

Me voilà aujourd'hui habitante de la jolie commune de Nanterre dans les Hauts-de-seine. Il s'en est passée des choses en une année. Ce fut une année intense mais riche en expériences. Mon année fut pleines de doutes, de rencontres, de moments de vie intenses et d'une nouvelle manière de vivre.

La fin de 2015, le début d'une nouvelle vie

J'ai fini mon année dans une merveilleuse place. J'ai quitté un CDI dans une boutique de vêtements où je ne me plaisais pas pour un CDD de Noël dans une boutique de thés. Cette expérience a eu lieu à Rennes peu avant mon déménagement (qui a eu lieu le lendemain de mon dernier jour, le 27 Décembre). J'avais posté un article l'an passé (disponible IcI) où je dépeignais le désespoir auquel je faisais face dans ma recherche d'emploi post-diplôme. Il faut dire que je savais pertinemment que ce ne serait pas facile, j'ai choisi une branche remplie au niveau des candidats et où les entreprises restent très frileuses à l'embauche.

Bien entendu, je mets toujours le lien de mon blog sur mon CV que j'avais déposé un peu partout en ville et le Responsable de la Boutique de Rennes a lu mon article. On en avait parlé lors de l'entretien et cette personne généreuse m'a laissée ma chance. Ce fut une expérience fantastique et j'en suis ressortie réellement enrichie. Je sais que je sais vendre, je sais que je suis capable d'apprendre plus rapidement que la moyenne des gens et que je peux donc avoir beaucoup à apporter aux entreprises que je contacterai à l'avenir.

Mon frère, et coloc, et moi

Paris, me voici

A la suite de cette expérience, j'ai émigré pour Paris où j'ai rejoint mon grand frère au sein d'une entreprise d'Informatique et de Business Intelligence. J'y ai exercé mon métier d'assistante en relations publiques. J'ai pu mettre en pratique ce que j'avais appris à l'école et j'ai vraiment aimé faire ça. Je me suis sentie bien. Bien car je faisais ce qui était naturel pour moi : organiser notre présence à des salons internationaux (notamment le #MWC2016 à Barcelone, où la meilleure semaine de travail de ma vie), créer et mettre en place un profil LinkedIn entreprise pour commencer à prendre contact avec des entreprises et étendre notre notoriété, mettre en place un mailing récurrent pour permettre un contact constant avec nos prospects et clients. J'y ai aussi fait beaucoup de commercial, d'administratif et de relations humaines en gérant notamment le recrutement de nouveaux clients et des nouveaux employés, ce qui a permis à la compagnie d'étendre son expertise à l'univers mobile. 

Cette expérience a duré 6 mois et fut extrêmement enrichissante et intense, tant en apprentissage qu'en pression. Malheureusement, l'entreprise n'a pas souhaité poursuivre son développement en communication pour se concentrer uniquement sur la partie commerciale.

Je suis donc partie fière d'avoir pu faire et terminer ce que j'avais prévu en laissant des recommandations pour la suite.

Palais des thés, mon présent

Je suis désormais très fière et contente d'être conseillère de vente dans une enseigne parisienne de la marque Palais des Thés. Je fais régulièrement l'expérience de regards ou bien de réflexions à l'égard de mon emploi actuel mais je n'y prête que peu attention. En effet, je suis réellement fière car pour moi, la vente est l'équivalent du travail de commercial. Ici, le client vient au commercial et non l'inverse. Nous devons attirer puis capter le client avec nos arguments et contrairement à ce que pensent beaucoup, notre argumentaire est riche. Le thé n'est pas juste un peu d'herbe qu'on plonge dans l'eau. C'est un cérémonial millénaire qui respecte des principes établis depuis avant même notre naissance à tous. Il existe des centaines de thés différents de par le Monde. Ils sont cultivés dans de nombreux pays et ont des arômes, des saveurs, des textures très différentes.

La dégustation d'un thé s'apparente à celle du vin et il ne faut pas penser que c'est simple. C'est même parfois aussi snob que le vin honnêtement car il faut un palais "formé" à cette dégustation sinon il est aisé de "bloquer" sur la première sensation. "C'est âpre, c'est amer..." sont les mots prononcés par la plupart des gens buvant du thé nature alors qu'ils n'y sont pas habitués. Or, je sais ce que ça fait mais il faut dépasser ça pour sentir le goût, passer outre le "j'aime" ou "je n'aime pas" et découvrir les sensations et arômes du breuvage.

C'est ça mon métier, ce n'est pas bêtement vendre une boite de thé lambda au premier badaud passé. C'est savoir conseiller, écouter, accompagner, argumenter pour offrir à l'individu en face de moi une expérience qui le ravira.
Vous allez me dire "Ouais, c'est ça, tu veux surtout faire ton chiffre", en effet, on ne va pas se mentir mais il est aussi question de faire plaisir. Je prends réellement plaisir à accompagner les gens dans leur démarche et à les guider vers le produit approprié. Je pense que ça se ressent d'ailleurs car certains clients reviennent juste pour nous dire "merci" ou "vous avez été de très bon conseil" et ça, c'est plus réjouissant que n'importe quelle récompense. J'aime bien ce que je fais et c'est naturel chez moi de faire ça. Pour l'instant j'en suis là.

Nous verrons bien où nous mène la suite. Je tâcherai de revenir un peu plus souvent pour vous parler de ma vie mais pas que. Je vais certainement aussi finir le récit de mon périple canadien même s'il remonte à deux ans déjà.

Nous sommes heureux

En tout cas, je vous prie de m'excuser pour mon absence mais le changement dans ma vie (ainsi qu'une panne d'ordinateur depuis plus de 6 mois qui a dû attendre que j'ai les moyens pour un nouveau) a fait un trou dans le temps et cette ellipse nous amène à aujourd'hui. Presque un an plus tard dans ma cuisine à Nanterre. J'ai encore pleins de choses à vous dire et à vous raconter.

 

Donc

 

A tantôt tout le monde !

 

Vous aimez lire Elleaucarré ? Venez me soutenir sur facebook 

Partager cet article

Repost 0
17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 12:00

Salut à tous,

Voici la suite de mon périple ! Pour les épisodes précédents, c'est ici !

Episode 1

Episode 2

Episode 3

Episode 4

Episode 5

Episode 6

Le jour suivant, je n’ai malheureusement pas pu me lever pour aller cueillir des pommes à l’île d’Orléans mais je ne regrette pas d’avoir pris ce temps pour récupérer de ma soirée. Surtout que le lendemain, nous partions voir les baleines. Ce qui nous a valu notre lot de péripéties d’ailleurs.

Ce samedi, nous partions donc en direction de Tadoussac pour aller voir les baleines. Pour ce faire, nous avions loué une voiture à Discount Car, un Gran Caravan. Première péripétie, pour ma part, la nausée dès le réveil… des restes de l’avant-veille certainement. Du coup, je monte dans la voiture et m’accroche au siège en espérant, que dis-je, en priant pour ne pas vomir partout. Parallèlement, nous nous sommes rapidement retrouvés perdu. En effet, heureusement qu’Elise avait sa tablette et un GPS pour nous guider sinon, je pense que nous y serions encore !

En effet, niveau signalisation, ne vous attendez pas à beaucoup d’aide de la part des panneaux québécois… Même Marie-Claire (dont je vous reparlerais plus tard) les trouve nuls ! Ainsi, nous nous trouvâmes perdu et avons passé 4h pour aller jusqu’à Tadoussac où nous sommes arrivé à l’heure pour voir les baleines.

Petits conseils à ceux qui y vont : Même s’il fait chaud ou tiède dans l’atmosphère, sur l’eau il fait très très froid et, même si ça favorise les rapprochements, je conseille les gros pulls et gros manteaux pour le trajet. Après, eh bien, un bonne appareil photo car les baleines ne viennent pas tout à fait près de vous quand elles remontent en surface donc prévoir ce détail.

#Canada @Quebec @universitelaval : Les Baleines !
#Canada @Quebec @universitelaval : Les Baleines !
#Canada @Quebec @universitelaval : Les Baleines !
#Canada @Quebec @universitelaval : Les Baleines !
#Canada @Quebec @universitelaval : Les Baleines !
#Canada @Quebec @universitelaval : Les Baleines !
#Canada @Quebec @universitelaval : Les Baleines !
#Canada @Quebec @universitelaval : Les Baleines !

Après avoir profité des baleines, nous sommes allés chercher un Ashton. En effet, j’ai une passion très prononcée pour la poutine, le plat national à base de frites, de sauce brune et de fromage « couic couic » qui grince quand on le croque. J’ai donc voulu les emmener manger là-bas. Nous n’avons hélas jamais pu. Finalement, nous avons décidé de prendre un « traversier » pour retourner à Québec en manger une. C’était sans compter sur notre 3ème péripétie de la journée.

En effet, serviables comme nous le sommes, Julie et moi nous sommes portées volontaires pour mettre de l’essence dans le véhicule. Nous avons donc demandé conseil au pompiste car le monsieur qui nous a loué l’auto ne nous avait pas dit quoi mettre et que sur le réservoir était écrit gazoline. Or, en France, Gasoil c’est du gasoil et pas de l’essence et apparemment, pour l’agent de caisse de la pompe, c’est pareil. Ainsi, après avoir payé l’essence, nous sommes reparti « plus que 2h et on va manger une poutine, poser la voiture et au dodo ! » Jusqu’à ce que la voiture commence à faire du bruit. Oups, qu’est-ce qu’il se passe ? Eh bien, le gasoil n’était pas le bon, il aurait fallu de l’essence. Merci Discount Car de ne mettre aucun papier le signalant dans les voitures, Merci Discount Car de ne pas répondre au téléphone quand on essaie de vous joindre en panne sur le bord d ‘une route pour savoir quoi faire. Merci Discount Car de ne fournir aucune assurance aux jeunes quand ils empruntent vos véhicules en disant que c’est être négligeant que se tromper d’essence dans la voiture. Merci Discount Car de nous traiter comme des pompes à fric et de ne jamais nous rappeler pour nous donner des informations sur les prix de la réparation après nous avoir dit que vous le feriez. Merci Discount Car de nous prélever les sous et de nous obliger à aller gratter ce que vous nous avez pris en trop. Tout ça pour dire que nous avons été plus qu’insatisfait lors de cette affaire et je tenais à prévenir les gens qui veulent louer une voiture de bien TOUT prévoir quand ils font la location car Discount Car « n’est pas responsable ! »

Cette journée se termina donc avec Julie et moi dans la dépanneuse tandis que Mathias conduisait la voiture que nus prêta le dépanneur pour rentrer sains et saufs, merci encore au dépanneur de nous avoir ramené.

Après ces douces péripéties, nous avons quand même continué à sortir. A regarder des films chez moi, à sortir au pub, à Lacertes, à aller en cours, jusqu’à la première période d’examen et de remise de travaux où j’ai pris une certaine claque que je vous raconterais (ou pas) dans un prochain épisode.

#Canada @Quebec @universitelaval : Les Baleines !

Dans le prochaine épisode, Les oies !

A tantôt tout le monde !

Partager cet article

Repost 0

Pour Qui Se Prend-Elle ?

  • : Elle au Carré
  • Elle au Carré
  • : Bienvenue dans notre Monde. Les vues d'une Chargée de RP sur la vie. A tantôt tout le Monde !
  • Contact

Tu Cherches Quelque Chose ?

Catégories

Pro ? Mon Profil Ici :