Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 07:20

Salut à tous !

Cela fait quelques semaines que je teste un truc d’organisation que je voulais tenter depuis longtemps. Du coup, je profite de cette après-midi début de soirée où j’ai fait un pain et un pain aux bananes et au chocolat pour aborder ce sujet.

Les Meal Plans (ou Menus de la semaine)

J’ai commencé il y a maintenant un mois et demi à planifier mes repas à l’avance pour chaque jour. Je fais ainsi une liste des recettes que je vais réaliser, je comptabilise le nombre de repas que ça totalise et je peux ainsi faire une liste de courses pour deux semaines.

Dans mon emploi actuel, je n’ai pas forcément toutes les semaines les mêmes jours de « weekends » donc je suis obligée de prévoir d’avoir à manger jusqu’à mon prochain jour de repos. Je vais faire la majorité de mes courses à Leader Price à environ 1h30 aller-retour en bus de chez moi. Ça me demande donc prévision et organisation pour ne pas perdre de temps et surtout, surtout, ne pas devoir y retourner chaque semaine.

Ainsi, un jour, plutôt que de continuer à ne manger que de la salade pendant 5 jours puis craquer sur des plats complets avec des FECULENTS les jours suivants, j’ai mis en place un menu sur deux semaines que je suis plus ou moins assidûment en fonction des imprévus et diners avec les copains/copines.

En outre, j’avais envie de contrer une fois de plus la société de surconsommation qui m’épuise. En effet, j’ai remarqué que l’on achète souvent aveuglément, par peur de manquer. J’ai déjà pour principe d’éviter au possible les fruits et légumes hors saison même si c’est difficile. On y a accès et je comprends que certains me disent « c’est sur les étals, ne les laissons pas se perdre » mais si on en consomme, la demande appelle l’offre et il y en aura donc toujours, c’est au détriment de la planète. Il suffit juste de respecter la saison et peut-être que nous aurons moins affaire à des cerises en plein mois de Février. C’est ma démarche anti-gaspillage et anti-pollution, même si je ne consomme pas bio, j’essaie d’être raisonnable.

Crédits @Unsplash @EricRothermel

Crédits @Unsplash @EricRothermel

Mon Meal Plan, comment ça marche ?

Comme je vous l’ai expliqué plus haut, je commence par feuilleter mes livres de recettes, mes comptes Instagram et Pinterest à la recherche de recettes de saison qu’il me tenterait de manger dans les jours à venir.

Une fois cela fait, je réduis la liste en prenant des notes sur mon cahier de repas. Je note chacune des recettes, sa provenance et le nombre de repas qu’elle représente pour prévoir mes repas. Ensuite, je sélectionne les recettes en essayant de respecter mon équilibre alimentaire : je mange peu le matin et le soir car je n’ai pas beaucoup d’appétit alors que le midi, j’ai une faim infernale. Du coup, je prépare ma liste en mettant un plat complet et riche le midi, un plat léger le soir. Pour le petit déjeuner, en général, je mange du porridge ou bien du pain avec de la confiture et un smoothie faits maison, on ne me changera pas.

Une fois les recettes sélectionnées, je les assigne à un jour : un repas, midi(M) ou soir(S).
Par exemple :
Risotto aux poireaux, 4 Repas :
Jeudi M, Vendredi M, Samedi M, Dimanche M.
Soupe de lentilles : 2 Repas
Vendredi S, Dimanche S
Gratin de chayottes : 2 Repas
Jeudi S, Samedi S

Bien sûr, on peut sauter des jours mais puisque je n’ai pas toujours le temps le soir de me faire des repas, je préfère préparer et en manger plusieurs jours d’affilés car je ne suis pas trop écœurée de manger la même chose plusieurs fois.

Cela réalisé, le plus gros du travail est fait. Il n’y a plus qu’à reprendre chaque recette, noter les ingrédients nécessaires et le tour est joué. Vous pourrez aller faire les courses en sachant exactement quoi acheter pour quand et en quelle quantité. Bien entendu, il faut essayer de prévoir les légumes qui se garderont le plus longtemps pour la seconde semaine ou bien préparer des gamelles d’avance afin de les stocker au congélateur si le vôtre n’est pas déjà plein.

Crédits @Unsplash @MonstruoEstudio

Crédits @Unsplash @MonstruoEstudio

Avantages et inconvénients

Bien sûr, cette technique a quelques avantages et inconvénients auxquels je me suis trouvée confrontée rapidement.

Dans la démarche, c’est plutôt écologique car, en prévoyant son menu, on n’achète que ce dont on a besoin donc on limite le gaspillage alimentaire par la péremption. De plus, ça allège caddie et facture ce qui n’est plus négligeable. Le fait de prévoir à l’avance offre la possibilité de ne pas réfléchir. J’ai ma liste toute prête, mes livres/articles de recettes tout prêts et je peux juste suivre les recettes en fonction de ceux-ci.

J’utilise les livres et les épingles que j’accumule sans vraiment les utiliser depuis quelques années. C’est quand même plus sympa de dire « c’est trop bon cette soupe de poulet » que « ça a l’air bon ». Cela permet aussi de découvrir ou de goûter des aliments nouveaux : j’ai enfin mangé du rutabaga et j’ai découvert l’existence des nouilles de Konjac, une plante d’Asie dont on consomme le produit du bulbe. Bref, ça développe mon palais et ma culture culinaire.

Cette organisation a cependant des défauts : il faut s’asseoir et prévoir, s’obliger à voir sur deux semaines pour savoir quoi manger. On perd un peu de la spontanéité et c’est parfois ennuyeux de devoir faire des recherches alors que ce serait si facile de juste faire au feeling, jour par jour.

Ces défauts sont assez minimes et ne me découragent pas du tout de fonctionner comme ça. Je suis seule donc ça ne me pose pas de problèmes de fonctionner comme ça et pour l’instant je n’ai pas rencontré de difficultés particulières à part quand parfois je dois visiter plusieurs magasins pour trouver un ingrédient manquant.

Crédits @Unsplash @BrookeCagle

Crédits @Unsplash @BrookeCagle

Une idée, plusieurs méthodes

Comme dit ci-dessus, je fonctionne seule car je n’ai personne à charge. Ma tactique est celle-ci. Elle n’est bien sûr en aucun cas parfaite ni définitive mais je me suis dit que je pourrais vous l’exposer pour, pourquoi pas, vous donner des idées. Vous n’êtes en aucun cas obligés de suivre ces conseils mais peut être pourrez-vous l’adapter à vous-même, à votre situation, afin d’avoir une consommation plus responsable sans pour autant qu’elle soit synonyme de privation.

Si vous n’aimez pas manger plusieurs fois la même chose, faites des quantités que vous stockez, en général je garde mes plats 5 à 7 jours selon ce qu’il y a dedans. Testez et congelez. Nous avons avec le congélateur un merveilleux outil qui, bien organisé, nous permet de faire tellement plus sans gaspiller.

Je vous laisse sur cette idée.

Et vous, comment procédez-vous ? Le Meal plan, vraie bonne idée ou véritable ascèse vouée à l’échec ?

 

A tantôt tout le monde !

Partager cet article

Repost 0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 08:27

Salut à tous !

Voilà maintenant quelques semaines que je suis en stage dans l'agence AmaZili (http://http://amazili-communication.com/) et ce stage touche à sa fin.

Mes chères Co-workers et nos délires journaliers vont me manquer donc, pour leur rendre hommage ainsi qu'à mes tuteurs de stage et à mes professeurs qui ont rendu ça possible, je vais poster la recette de mes désormais fameux cookies au chocolat.

Mes cookies au chocolat, c'est une vieille histoire, une histoire d'amour entre les biscuits et moi, entre la pâtisserie et moi.

Quand j'étais enfant et que je commençais à tomber dans la cuisine, j'ai découvert un site merveilleux : http://www.meilleurduchef.com/cgi/mdc/l/fr/index.html

J'étais encore toute mino quand j'ai appris à faire ces gâteaux et j'ai de très bon souvenir de la cuisson de ces biscuits avec mes parents, ma voisine/cousine de ma mère avec qui je cuisinais et que je porte encore dans mon cœur Josée ou encore avec Delphine.

Petite anecdote : Gamines avec Delphine nos passe-temps étaient le maquillage "artistique" et la cuisine donc il nous arrivait souvent de réaliser des petites gâteries pour le goûter et le plus grand plaisir de nos parents. Un jour, on s'est mis à faire des cookies et huuuum c'était bien mais, gamines que nous étions, nous avons un peu CRAMEE une fournée parce que nous faisions autre chose. Du coup, de peur de se faire engueuler, nous sommes allés les déposer (jeter) dans la haie au fond de mon jardin... Je pense que même brûler, les arbres auront aimé notre délicate attention.

Aujourd'hui, Delphine et moi n'habitons plus du tout au même endroit mais continuons à cuisiner ensemble... de loin. On s'envoie souvent des photos de nos créations. Elle est très douée ! Elle m'impressionne à chaque fois par l'esthétique de ses gâteaux. Ils sont hyper beaux ! Je suis sa première fan !

Passons à la recette :

MMMMMHMMMMMH

MMMMMH

Les Cookies

  • 1 œuf
  • 75 g de sucre
  • 100 g de cassonade
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuil. à café de vanille liquide
  • 100 g de beurre
  • 225 g de farine
  • 1 cuil. à café de levure chimique
  • Une pincée de bicarbonate de soude (petite !! sinon attention au goût d’œuf qui ressort !)
  • 100 g de chocolat de couverture noire

Phases techniques de la recette :

  • Blanchir le beurre ramolli avec le sucre et la cassonade.
  • Ajouter l'œuf, la vanille liquide et le sel. Mélanger.
  • Ajouter le chocolat taillé en petites pépites, le bicarbonate et la levure chimique.
  • Ajouter la farine...
  • ... et bien mélanger à la spatule jusqu'à l'obtention d'une pâte.
  • Disposer cette pâte sur une feuille de papier sulfurisé. Lui donner la forme d'un boudin.
  • Envelopper le boudin de papier sulfurisé et le serrer avec la spatule métallique afin d'obtenir un boudin bien régulier. Laisser poser au frais 2 heures.
  • Retirer le papier sulfurisé.
  • Détailler au couteau en rondelles d'1/2 cm d'épaisseur.
  • OU laisser au frigo tel quel et quand vous voulez, faîtes de petite boules que vous placez les unes à côté des autres sur une plaque.
  • Disposer ces rondelles sur une plaque graissée. Prendre soin de les disposer en quinconce afin qu'ils ne se collent pas.
  • Enfourner à four chaud (180/200°C).
  • Laisser cuire jusqu'à coloration désirée. Plus les cookies seront colorés, plus ils seront secs.
  • Au terme de la cuisson, les laisser poser deux minutes avant de les décoller de la plaque à l'aide d'une spatule plate.
  • Laisser refroidir.

Bon Appétit !

A tantôt tout le monde !

Partager cet article

Repost 0
Vue de elleaucarre - dans Cuisine FLTM
commenter cet article
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 09:00

  Youpi, les poils sont à l'honneur ! 

             Cela fait plusieurs mois que je vois les Hommes, Mâles et autres animaux pourvus de parties génitales extérieures se promener avec une nouvelle (ou devrais-je dire un retour de) barbe. Seulement, souvent, je trouve que cette douce, duveteuse (are you kidding?) excroissance poilue qui habille votre menton messieurs ressemble plus à un pubis poilu qu'à une barbe d'Iron Man dépressif...

 Barbique.jpg

            Donc non "dans la vraie vie, une barbe mal taillée, #Cestpassexy". Voici donc quelques conseils pour tous les jours et tous les messieurs qui le souhaiteront : 

 

Une bonne hygiène dentaire avant tout :

   http://a.imdoc.fr/private/1/private-category/photo/5224554522/48502200fb/private-category-homme-mouche-dent-img.jpg

         Pourquoi parlez des dents quand on va parler de barbes me direz-vous ? Et bien parce qu'il est important de réfléchir au fait que cette magnifique barbe va souligner votre dentition avec délicatesse (ou pas) donc n'oubliez pas de vous laver les dents régulièrement et de ne pas loupé la langue et le rendez-vous annuel chez le dentiste ! 

            Messieurs, je sais que cela vous parait bien futile mais si les dents sont superbes, il vous faudra aussi avoir une belle bouche, donc investissez dans des sticks à lèvres... Ça ne fait pas de mal et ne coute pas si cher. 

 

Une belle peau, c'est (toujours) un plus : 

http://madame.lefigaro.fr/sites/default/files/imagecache/photo_verticale_grande/2013/04/1c-beaute-homme-jolanta-cedro.jpg

            Eh oui, la barbe se situe sur votre visage et bien souvent -croyez-en mon expérience- quand on est face à un mec avec une barbe, on a parfois peur de l'embrasser... On dirait que si on l'approche, on va se choper des staphylocoques dorés ou autres délicates infections cutanées qui lacèrent les visages à coup de cicatrices. N'oublions pas que comme toutes les toisons, la barbe sournoise attire la poussière et autres graisses qu'elle garde emprisonnée dans ses frisettes et qui provoquent poils incarnées et autres disgrâces faciales. C'est pourquoi messieurs (et ceci est valable pour chacun d'entre vous) je vous conseille de temps à autre - une fois par semaine c'est bien - de vous faire un petit gommage exfoliant. Si vous avez une copine, elle doit en avoir un mais surtout, SURTOUT, ne prenez pas un gommage pour le corps beaucoup trop agressif. 

            La pratique du gommage vous permettra d'une part d'avoir une peau en meilleure santé et moins de boutons/poils incarnés mais aussi, d'autre part, de limiter l'apparition de points noirs disgracieux sur votre pic/cap/péninsule (ok, votre nez quoi !)

 

La taille :

http://actu-beaute.com/Article_images/id-4029tondeuse2.jpg

            Enfin, passons à la taille, chose a première vue assez simple mais tellement compliquée finalement. Chacun sa technique mais pour les plus maladroits, je conseille tout de même de vous munir d'une tondeuse à barbe avec un sabot (le truc qui gère la taille des poils) ou une molette de réglage pour avoir la longueur désirée. 

            Si vous avez envie de précision et que vous êtes sur de vous, vous pouvez prendre un bon ciseau de coiffeur et un petit peigne fin qui vous aidera pour les finitions. Sachez messieurs que Rome ne s'est pas faite en un jour donc ne vous inquiétez pas, avec un peu d'entrainement vous aurez la main heureuse ! 

            Commençons par tondre votre douce barbe, aisé, normalement, vous réglez le sabot/la molette et tondez la barbe de 3-15 jours (tout le monde sait que les barbes de trois jours ce n’est pas la même pour tout le monde) uniformément. Ensuite, simplement (ou pas) déposez un peu de mousse/gel à raser dans le creux de votre main et faite la mousser dans votre barbe égalisée. Vous pouvez désormais raser votre barbe dans la forme que vous souhaitez (sachant que raser des poils longs est limites impossible sauf si vous aimez les gros rasoirs poilus...). Je ne suis contre aucune proposition... après à vous de voir si vous aimez votre barbe wild (sur tout le visage) ou taillée dans une forme spécifique (comme les rouflaquettes ou autres colliers...). Seulement n'oubliez pas de tailler correctement autour de la bouche et le nez... 

            Une fois terminée, la taille peut être complétée pour les plus confiants par une coupe à la paire de ciseaux. Sachant que la barbes, c'est comme les cheveux, ça repousse, éclatez-vous !

 

Après la taille, le détail : 

http://imworld.aufeminin.com/dossiers/D20090107/homme-cr-me-hydratante2-182901_L.jpg

(Jamais vu quelqu'un aussi HAPPY de se mettre de la crème!)

            Une fois votre barbe fraichement taillée, rasée et coupée. Rincez-vous le visage à l'eau fraiche (c'est meilleur pour la peau) et passez-vous un peu d'after-shave/+crème hydratante selon votre type de peau. Vous aurez la peau et la barbe douce (oui parce que c'est bien aussi d'hydrater sa barbe, elle aime ça). Si vous souhaitez aller plus loin (seulement pour les téméraires) vous pouvez toujours compléter le gommage indispensable par un masque soin qui nourrira votre peau et votre barbe qui en sortira moins rêche.

 

            Big dédicace à mon grand frère. 

            Bonne taille ! 

 

A tantôt tout le monde !

Partager cet article

Repost 0
Vue de elleaucarre - dans FLTM
commenter cet article

Pour Qui Se Prend-Elle ?

  • : Elle au Carré
  • Elle au Carré
  • : Bienvenue dans notre Monde. Les vues d'une Chargée de RP sur la vie. A tantôt tout le Monde !
  • Contact

Tu Cherches Quelque Chose ?

Catégories

Pro ? Mon Profil Ici :