Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 08:30

Bonjour à tous ! 

 

Je profite d'une soirée pluvieuse sur la ville pour lire mon flux et j'ai vu une petite chose qui m'a intrigué.

Essena O'Neill quitte les médias sociaux. 

Sommes toutes, je m'en câlisse mais ça m'chiffonne. Qui est-elle et pourquoi ça fait tant de bruit cette histoire.

 

C'est ainsi que je me suis retrouvée à lire l'article résumant sa carrière et son départ, puis à visionner sa vidéo d'explication, puis à aller voir son site letsbegamechangers.

Pourquoi m'intéresser à tout ça. C'est une bonne question. Voici pourquoi mais d'abord un récapitulatif des faits. 

Qui est Essena O'Neill ?

J'ai vu plusieurs fois sur mon flux Rss le nom de cette jeune personne apparaître. Je ne savais pas qui c'était mais comme je suis curieuse je me suis renseignée.

Essena O'Neill est une jeune femme de 19 ans (selon les dires de sa vidéo) qui a entamé une "carrière" de Youtubeuse car, à 12 ans, elle a fait un constat : elle n'avait aucune valeur propre. Elle voyait alors les followers et autres likers comme des aboutissements, une forme de reconnaissance et surtout une réalisation de soi. 

Or, elle a tout fait pour réussir.

 

Poster des photos d'elle sur #Instagram : Check

Poster des photos d'une vie fictive sur #Instagram : Check

Faire des vidéos #Youtube : Check

Devenir maigre, exposer son corps sur internet : Check

Devenir mannequin et sortir avec un beau gars : Check

Se faire offrir des vêtements/produits pour en parler sur ses médias sociaux : Check

Avoir 500K de followers sur #Insta' : Check aussi

 

Grosso modo, la demoiselle a tout gagné. Essena O'Neill a atteint un rang de "célébrité" sur internet et est aujourd'hui adoré par bon nombre de personnes. 

Seulement, Essena O'Neill revient aujourd'hui sur ce succès, cet accomplissement. Elle est aujourd'hui complétement dévasté et a l'impression d'un vide profond quant aux 6 dernières années car sa vie ne tournait qu'autour de cette réussite, du nombre de suiveurs, du prix de chaque cachet pour un objet placé... Bref, sa vie se résumait par des chiffres et aujourd'hui Essena O'Neill dit #STOP dans une vidéo où elle explique ce choix. 

Elle y explique en Anglais (désolée, vous pouvez mettre les surtitres même si ce n'est pas au top : il transcrit "career" en "Korea") son choix et sa carrière. Cette vidéo est "longue" (17 minutes 41) et malgré les larmes (qui sont totalement compréhensibles étant donné la situation de la jeune femme) elle donne une bonne vision de la vie de celle-ci et pourquoi elle lâche tout. 

Anglais sur-titré anglais mais ça vaut le coup de faire un effort de compréhension

Une société basée sur le paraître

J'énonce ici une évidence mais la société d'aujourd'hui me semble, au-delà de celle d'hier, encore davantage basée sur une suggestion, que dis-je une obligation d'être "au top".

Il faut être rapide, svelte, musclé, bronzé, travailler fort et surtout être toujours en forme. Ne pas commettre l'affront d'une fatigue soudaine ou excessive. Non, c'est interdit.

Internet, depuis le développement des médias sociaux et même avant cela a contribué à exacerber ce besoin permanent de paraître spectaculaire. Il faut que ma vie soit plus belle/intéressante/réjouissante/...etc. (rayez la mention inutile) que la tienne. 

C'est ainsi que l'on se retrouve avec des dizaines, des centaines, de blogueurs/ses, vlogueurs/ses et autres Instagrameurs/ses sur les médias sociaux qui prônent la vie saine, posent dans des postures avantageuses, montrent une version édulcorée de la vie. 

La toile internet à enfermer les gens dans une idée qu'il s'agit de montrer, "show off" en anglais, pour être et exister. Essena O'Neill a aussi vécu comme ça, profiter de la publicité qu'elle pouvait faire grâce à sa notoriété. Seulement, aujourd'hui, elle en a terminé avec ça.

Ce que ce retournement révèle

Je ne suis pas de ces gens qui publient des photos d'une vie rêvée sur l'internet, j'y mets des tranches réelles de ma vie et des choses qui m'inspirent. Le retournement d'Essena O'Neill montre bien que l'ère des médias sociaux a des limites. 

Elle a décidé de ne plus collaborer à diffuser une image qui ne la définirait que par la perfection de ses formes ou par le nombre de ses suiveurs. Elle a décidé d'en finir avec cette vie fictive, de vivre une vie réelle.

Suite à cette vidéo, j'ai un peu survolé son blog et je me suis mise à penser que finalement, nos baba cools version 2015 seraient les "réalistes". Ceux qui vivent dans la réalité et en profitent. Ils prônent d'éteindre les portables et les wifis pour aller dans des cafés et parler à des gens : réels. 

Il a déjà été constaté un mouvement de ce style avec les camps de vacances où on oublie les téléphones, Les fermes où on paie pour s'occuper des plantations et des animaux, les rencontres avec des gens réels. 

Finalement, fin 2015 nous aurons des gens qui voudront passer du temps avec d'autres gens et ce sera juste la normalité pour certains alors que ce sera extraordinaire pour bien d'autres. Je trouve ça beau et sans sarcasmes dans mes mots j'espère qu'il y aura beaucoup de monde qui pensera bientôt qu'il y a mieux que les médias sociaux pour faire connaissance, parler à des gens et vivre tout simplement. 

Alors vivez.

A tantôt tout le monde !

Partager cet article

Repost 0

Pour Qui Se Prend-Elle ?

  • : Elle au Carré
  • Elle au Carré
  • : Bienvenue dans notre Monde. Les vues d'une Chargée de RP sur la vie. A tantôt tout le Monde !
  • Contact

Tu Cherches Quelque Chose ?

Catégories

Pro ? Mon Profil Ici :