Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 08:30

Bon Matin à tous,

Cela fait quelques mois que j'ai disparu de la toile. Il m'a fallu pas mal de temps pour me résoudre à revenir ici. J'en suis désolée. Depuis le mois de Novembre 2015, ma vie a bien basculée.

 

Je ne suis pas parisienne... mais quand même un peu

Me voilà aujourd'hui habitante de la jolie commune de Nanterre dans les Hauts-de-seine. Il s'en est passée des choses en une année. Ce fut une année intense mais riche en expériences. Mon année fut pleines de doutes, de rencontres, de moments de vie intenses et d'une nouvelle manière de vivre.

La fin de 2015, le début d'une nouvelle vie

J'ai fini mon année dans une merveilleuse place. J'ai quitté un CDI dans une boutique de vêtements où je ne me plaisais pas pour un CDD de Noël dans une boutique de thés. Cette expérience a eu lieu à Rennes peu avant mon déménagement (qui a eu lieu le lendemain de mon dernier jour, le 27 Décembre). J'avais posté un article l'an passé (disponible IcI) où je dépeignais le désespoir auquel je faisais face dans ma recherche d'emploi post-diplôme. Il faut dire que je savais pertinemment que ce ne serait pas facile, j'ai choisi une branche remplie au niveau des candidats et où les entreprises restent très frileuses à l'embauche.

Bien entendu, je mets toujours le lien de mon blog sur mon CV que j'avais déposé un peu partout en ville et le Responsable de la Boutique de Rennes a lu mon article. On en avait parlé lors de l'entretien et cette personne généreuse m'a laissée ma chance. Ce fut une expérience fantastique et j'en suis ressortie réellement enrichie. Je sais que je sais vendre, je sais que je suis capable d'apprendre plus rapidement que la moyenne des gens et que je peux donc avoir beaucoup à apporter aux entreprises que je contacterai à l'avenir.

Mon frère, et coloc, et moi

Paris, me voici

A la suite de cette expérience, j'ai émigré pour Paris où j'ai rejoint mon grand frère au sein d'une entreprise d'Informatique et de Business Intelligence. J'y ai exercé mon métier d'assistante en relations publiques. J'ai pu mettre en pratique ce que j'avais appris à l'école et j'ai vraiment aimé faire ça. Je me suis sentie bien. Bien car je faisais ce qui était naturel pour moi : organiser notre présence à des salons internationaux (notamment le #MWC2016 à Barcelone, où la meilleure semaine de travail de ma vie), créer et mettre en place un profil LinkedIn entreprise pour commencer à prendre contact avec des entreprises et étendre notre notoriété, mettre en place un mailing récurrent pour permettre un contact constant avec nos prospects et clients. J'y ai aussi fait beaucoup de commercial, d'administratif et de relations humaines en gérant notamment le recrutement de nouveaux clients et des nouveaux employés, ce qui a permis à la compagnie d'étendre son expertise à l'univers mobile. 

Cette expérience a duré 6 mois et fut extrêmement enrichissante et intense, tant en apprentissage qu'en pression. Malheureusement, l'entreprise n'a pas souhaité poursuivre son développement en communication pour se concentrer uniquement sur la partie commerciale.

Je suis donc partie fière d'avoir pu faire et terminer ce que j'avais prévu en laissant des recommandations pour la suite.

Palais des thés, mon présent

Je suis désormais très fière et contente d'être conseillère de vente dans une enseigne parisienne de la marque Palais des Thés. Je fais régulièrement l'expérience de regards ou bien de réflexions à l'égard de mon emploi actuel mais je n'y prête que peu attention. En effet, je suis réellement fière car pour moi, la vente est l'équivalent du travail de commercial. Ici, le client vient au commercial et non l'inverse. Nous devons attirer puis capter le client avec nos arguments et contrairement à ce que pensent beaucoup, notre argumentaire est riche. Le thé n'est pas juste un peu d'herbe qu'on plonge dans l'eau. C'est un cérémonial millénaire qui respecte des principes établis depuis avant même notre naissance à tous. Il existe des centaines de thés différents de par le Monde. Ils sont cultivés dans de nombreux pays et ont des arômes, des saveurs, des textures très différentes.

La dégustation d'un thé s'apparente à celle du vin et il ne faut pas penser que c'est simple. C'est même parfois aussi snob que le vin honnêtement car il faut un palais "formé" à cette dégustation sinon il est aisé de "bloquer" sur la première sensation. "C'est âpre, c'est amer..." sont les mots prononcés par la plupart des gens buvant du thé nature alors qu'ils n'y sont pas habitués. Or, je sais ce que ça fait mais il faut dépasser ça pour sentir le goût, passer outre le "j'aime" ou "je n'aime pas" et découvrir les sensations et arômes du breuvage.

C'est ça mon métier, ce n'est pas bêtement vendre une boite de thé lambda au premier badaud passé. C'est savoir conseiller, écouter, accompagner, argumenter pour offrir à l'individu en face de moi une expérience qui le ravira.
Vous allez me dire "Ouais, c'est ça, tu veux surtout faire ton chiffre", en effet, on ne va pas se mentir mais il est aussi question de faire plaisir. Je prends réellement plaisir à accompagner les gens dans leur démarche et à les guider vers le produit approprié. Je pense que ça se ressent d'ailleurs car certains clients reviennent juste pour nous dire "merci" ou "vous avez été de très bon conseil" et ça, c'est plus réjouissant que n'importe quelle récompense. J'aime bien ce que je fais et c'est naturel chez moi de faire ça. Pour l'instant j'en suis là.

Nous verrons bien où nous mène la suite. Je tâcherai de revenir un peu plus souvent pour vous parler de ma vie mais pas que. Je vais certainement aussi finir le récit de mon périple canadien même s'il remonte à deux ans déjà.

Nous sommes heureux

En tout cas, je vous prie de m'excuser pour mon absence mais le changement dans ma vie (ainsi qu'une panne d'ordinateur depuis plus de 6 mois qui a dû attendre que j'ai les moyens pour un nouveau) a fait un trou dans le temps et cette ellipse nous amène à aujourd'hui. Presque un an plus tard dans ma cuisine à Nanterre. J'ai encore pleins de choses à vous dire et à vous raconter.

 

Donc

 

A tantôt tout le monde !

 

Vous aimez lire Elleaucarré ? Venez me soutenir sur facebook 

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 08:30

Bonjour à tous ! 

 

Je profite d'une soirée pluvieuse sur la ville pour lire mon flux et j'ai vu une petite chose qui m'a intrigué.

Essena O'Neill quitte les médias sociaux. 

Sommes toutes, je m'en câlisse mais ça m'chiffonne. Qui est-elle et pourquoi ça fait tant de bruit cette histoire.

 

C'est ainsi que je me suis retrouvée à lire l'article résumant sa carrière et son départ, puis à visionner sa vidéo d'explication, puis à aller voir son site letsbegamechangers.

Pourquoi m'intéresser à tout ça. C'est une bonne question. Voici pourquoi mais d'abord un récapitulatif des faits. 

Qui est Essena O'Neill ?

J'ai vu plusieurs fois sur mon flux Rss le nom de cette jeune personne apparaître. Je ne savais pas qui c'était mais comme je suis curieuse je me suis renseignée.

Essena O'Neill est une jeune femme de 19 ans (selon les dires de sa vidéo) qui a entamé une "carrière" de Youtubeuse car, à 12 ans, elle a fait un constat : elle n'avait aucune valeur propre. Elle voyait alors les followers et autres likers comme des aboutissements, une forme de reconnaissance et surtout une réalisation de soi. 

Or, elle a tout fait pour réussir.

 

Poster des photos d'elle sur #Instagram : Check

Poster des photos d'une vie fictive sur #Instagram : Check

Faire des vidéos #Youtube : Check

Devenir maigre, exposer son corps sur internet : Check

Devenir mannequin et sortir avec un beau gars : Check

Se faire offrir des vêtements/produits pour en parler sur ses médias sociaux : Check

Avoir 500K de followers sur #Insta' : Check aussi

 

Grosso modo, la demoiselle a tout gagné. Essena O'Neill a atteint un rang de "célébrité" sur internet et est aujourd'hui adoré par bon nombre de personnes. 

Seulement, Essena O'Neill revient aujourd'hui sur ce succès, cet accomplissement. Elle est aujourd'hui complétement dévasté et a l'impression d'un vide profond quant aux 6 dernières années car sa vie ne tournait qu'autour de cette réussite, du nombre de suiveurs, du prix de chaque cachet pour un objet placé... Bref, sa vie se résumait par des chiffres et aujourd'hui Essena O'Neill dit #STOP dans une vidéo où elle explique ce choix. 

Elle y explique en Anglais (désolée, vous pouvez mettre les surtitres même si ce n'est pas au top : il transcrit "career" en "Korea") son choix et sa carrière. Cette vidéo est "longue" (17 minutes 41) et malgré les larmes (qui sont totalement compréhensibles étant donné la situation de la jeune femme) elle donne une bonne vision de la vie de celle-ci et pourquoi elle lâche tout. 

Anglais sur-titré anglais mais ça vaut le coup de faire un effort de compréhension

Une société basée sur le paraître

J'énonce ici une évidence mais la société d'aujourd'hui me semble, au-delà de celle d'hier, encore davantage basée sur une suggestion, que dis-je une obligation d'être "au top".

Il faut être rapide, svelte, musclé, bronzé, travailler fort et surtout être toujours en forme. Ne pas commettre l'affront d'une fatigue soudaine ou excessive. Non, c'est interdit.

Internet, depuis le développement des médias sociaux et même avant cela a contribué à exacerber ce besoin permanent de paraître spectaculaire. Il faut que ma vie soit plus belle/intéressante/réjouissante/...etc. (rayez la mention inutile) que la tienne. 

C'est ainsi que l'on se retrouve avec des dizaines, des centaines, de blogueurs/ses, vlogueurs/ses et autres Instagrameurs/ses sur les médias sociaux qui prônent la vie saine, posent dans des postures avantageuses, montrent une version édulcorée de la vie. 

La toile internet à enfermer les gens dans une idée qu'il s'agit de montrer, "show off" en anglais, pour être et exister. Essena O'Neill a aussi vécu comme ça, profiter de la publicité qu'elle pouvait faire grâce à sa notoriété. Seulement, aujourd'hui, elle en a terminé avec ça.

Ce que ce retournement révèle

Je ne suis pas de ces gens qui publient des photos d'une vie rêvée sur l'internet, j'y mets des tranches réelles de ma vie et des choses qui m'inspirent. Le retournement d'Essena O'Neill montre bien que l'ère des médias sociaux a des limites. 

Elle a décidé de ne plus collaborer à diffuser une image qui ne la définirait que par la perfection de ses formes ou par le nombre de ses suiveurs. Elle a décidé d'en finir avec cette vie fictive, de vivre une vie réelle.

Suite à cette vidéo, j'ai un peu survolé son blog et je me suis mise à penser que finalement, nos baba cools version 2015 seraient les "réalistes". Ceux qui vivent dans la réalité et en profitent. Ils prônent d'éteindre les portables et les wifis pour aller dans des cafés et parler à des gens : réels. 

Il a déjà été constaté un mouvement de ce style avec les camps de vacances où on oublie les téléphones, Les fermes où on paie pour s'occuper des plantations et des animaux, les rencontres avec des gens réels. 

Finalement, fin 2015 nous aurons des gens qui voudront passer du temps avec d'autres gens et ce sera juste la normalité pour certains alors que ce sera extraordinaire pour bien d'autres. Je trouve ça beau et sans sarcasmes dans mes mots j'espère qu'il y aura beaucoup de monde qui pensera bientôt qu'il y a mieux que les médias sociaux pour faire connaissance, parler à des gens et vivre tout simplement. 

Alors vivez.

A tantôt tout le monde !

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 08:30

Salut à tous ! 

Si vous n'êtes pas à jour, à vous de jouer ! (ou de lire)

Episode 1

Episode 2

Episode 3

Episode 4

Episode 5

Episode 6

Episode 7

Episode 8

Episode 9

Episode 10

Episode 11

Episode 12

Après le départ de ma Caro (<3), nous avons continué (rattrapé) le travail et je me suis rendue compte que je sortais de moins en moins… Trop de travaux, trop de lecture, pas assez d’efficacité donc les sorties se sont restreintes d’elles-mêmes. J’ai quand même été au Village Vacances de Val Cartier. OMG comme c'était cool !!!

 

Les photos du parc, venant du site du parc <http://www.valcartier.com/fr/glissades-hiver/entreprise/medias/photos/>
Les photos du parc, venant du site du parc <http://www.valcartier.com/fr/glissades-hiver/entreprise/medias/photos/>

Les photos du parc, venant du site du parc <http://www.valcartier.com/fr/glissades-hiver/entreprise/medias/photos/>

C’était une journée super passée avec les copains. Nous avons multiplié les glissades. En effet, c’est un parc d’attraction de : LUGE !!! C’est géant, en plus, le jour où nous y sommes allés, il n’y avait pas trop d’affluence donc nous avons pu faire plein de choses. Les descentes étaient top et j’ai pu vaincre un peu mon vertige en descendant l’Everest. Il part à Pic et dure siiiiii longtemps ! J’ai vraiment eu la peur de ma vie. Le reste, de la gnognotte à côté, mais bon, je ne faisais pas la fière en voyant la descente. D’ailleurs, pour les estomacs fragiles, je vous conseille d’éviter la tornade. Mon estomac s’en souvient encore difficilement !

 

J'ai aussi un souvenir ému d'un individu qui, en descendant l'Everest, s'est mis à crier littérallement : "C'est affreuuuuux je vais mourrir !!! Je suis une tapette !!!" (sans aucun mauvais esprit de sa part). Il se reconnaîtra. 

 

Après cette journée, mes jours se suivent et se ressemblent jusqu’à la semaine de relâche où Manu et moi sommes partis pour visiter Montréal. Ce weekend fut intense mais assez fantastique. 

 

Et vous en aurez le rapport au prochain épisode. 

Stay tuned !!

 

A tantôt tout le monde !

Partager cet article

Repost0

Pour Qui Se Prend-Elle ?

  • : Elle au Carré
  • Elle au Carré
  • : Bienvenue dans notre Monde. Les vues d'une Chargée de RP sur la vie. A tantôt tout le Monde !
  • Contact

Tu Cherches Quelque Chose ?

Catégories

Pro ? Mon Profil Ici :